Aurélie Guérinet

Diplômée des Beaux-arts de Lorient, Aurélie Guérinet développe un travail d’écriture où les images, les signes graphiques et les mots procèdent ensemble. Par le biais du livre d’artiste et de l’image éditée en multiple, elle expérimente des formes d’écriture poétique visuelles et sonores. Ses recherches sont autant de réappropriation du langage et tendent à rendre visibles les activités vernaculaires et les évènements qui passent inaperçus.
Elle transmet sa soif de collectionner des images, des mots, des histoires, des
souvenirs, lors d’ateliers en collège, en détention, et elle compose des récits,
témoigne, transmet des messages d’empouvoirement en collant des affiches dans la rue ou lors d’exposition.
Elle travaille seule autant qu’en groupe. Elle s’arme du pessimisme de
l’intelligence et de l’optimisme de la volonté, ainsi que de ses casquettes de féministe, de designeuse graphique, d’écrivaine et de dessinatrice.
Elle souhaite modestement que son travail permettent aux gens de se réapproprier leur propre histoire pour avoir la disponibilité et l’envie d’imaginer un monde meilleur.
Elle est à la croisée des chemins de Valérie Mréjen, Till Roeskens et Agnès Varda.
Ses œuvres, ancrées dans le réel, vivantes, donnent à la marge, à l’intimité, une voix off qui fait écho à nos monologues, nos doutes, nos certitudes sur nos doutes.