aurélie guérinet

artiste autrice

les retrouvailles

Il fait très froid dehors, dès les premiers dix pas on a les oreilles gelées.
J’ai le bout des doigts froids aussi.
Ils sont arrivés mardi en fin d’après-midi.
Ils étaient tout emmitouflés dans des manteaux imperméables, avec des pulls en laine en dessous. Ravis de se revoir, je me suis précipitée dans leurs bras tout de suite.
Ils étaient tout emmitouflés dans leurs manteaux imperméables rouges et jaunes.
On s’est envoyé des messages radios, je savais à peu près à quelle heure ils arrivaient, je suis allée les guetter à la jumelle au bout de la jetée. La voile était quasiment toute baissée pour rentrer dans
le port, j’avais négocié l’emplacement dans l’après-midi, le gars avait l’air content d’avoir un nouveau bateau bientôt dans son port. Y avait de la place, j’ai même pu choisir ! Je leur ai indiqué la place en me mettant sur le ponton et en faisant des gestes avec les bras, comme une brasse, c’est à vous.
J’ai sauté sur le pont pour les saluer, le jour tombait, on s’auscultait le visage pour voir comme on avait changé.
S avait l’air très fatigué.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 aurélie guérinet

Thème par Anders Norén