Pierre-Yves Racine

Pierre-Yves Racine a un repaire dans le val de Saire. Une base arrière avec un lit, une cafetière et du wifi. Il a une mastoc collection de livres de photographies, et des coussins, des voisins, mille chemins pas loin. Il aime s’y balader à pieds, trouver un rythme et acueillir les idées. Pierre-Yves Racine est photographe-chercheur, en partie constructeur d’archives de vies qu’on vite-oublie, qu’on vite-enterre, qu’on vite-remplace. Il développe une esthétique proche du documentaire, simple et dépouillée. Quand il s’attaque à un sujet, il ne fonce pas dessus, il le salue. Il devient bienvenu, attendu, on le laisse passer sous les broussailles, chercher des souvenirs. C’est ainsi que les Prairies Saint Martin n’ont plus de secrets pour lui, et c’est même à lui que les habitants demandent les dernières nouvelles de cet endroit. Anciens jardins ouvriers devenus friches, les Prairies sont un morceau de campagne en centre ville de Rennes. Des gens y vivent depuis plusieurs dizaines d’années, des gens s’y baladent, s’y rencontrent, c’est assez sauvage, bricolé. Pierre-Yves Racine photographie, documente, depuis six ans maintenant, ce marginal quartier, mi-hameau, mi-baraquement. Il donne de la voix, des images à cet endroit qui bientôt n’existera plus du tout. Un grand parc naturel va y être amménagé. Dans ce Buzz Pack, il présente une ensemble de photographies des Prairies. Une cabane, un intérieur, tous deux liés à une parcelle : deux faces fragiles d’une singularité ordinaire à ce lieu, si peu spectaculaire. Et les figurants, des habitants soumis à une pixellisation outrancière, effectuée sur le modèle des affiches de promotion immobilière qui jalonnent les Prairies, où les silhouettes vues de près sont très mal définies, telle la dame en lévitation au-dessus de son canapé. Pas de lévitation en chausson pour Pierre-Yves Racine, plutôt des bottes, la gadoue de l’estran. Ce grand curieux au regard tranquille se repère facilement dans la salle où John Coltrane vient de donner un concert, spécialement revenu de l’au-delà pour honorer la longue vie des Prairies et jouer Your Lady avec Elvin Jones est à la batterie.


Ecouter Your lady de John Coltrane
Photographie de Pierre-Yves Racine
Portrait publié dans le Buzz Pack 49 en novembre 2017 (Caen)
Ecouter le portrait lu, un montage sonore de Noëmie Hêre