aurélie guérinet

artiste autrice

Rémi Blanes

Rémi Blanes est né à Montpellier avec les lunettes de Groucho Marx sur le nez. Depuis, il les a cassées mille fois et réparées mille fois, elles sont rutilantes de scotch et il habite à Toulouse. Il est un peu sans flouze et sans fuite devant la mission fort honorable qui lui incombe : regarder chaque signe graphique qui lui tombe sous les yeux comme s’il le regardait pour la toute-toute première fois. Pour ensuite l’archiver quelque part. C’est une grande histoire d’amour qu’il poursuit chaque jour avec une fougue intacte : c’est un chevalier dévoué aux arts et aux lettres qui le mènent par le bout du nez. Parce que, concrètement, cette mission n’est pas de tout repos. Un matin, par exemple, il se lève et il a envie d’aller chercher du pain. Bon. Il se lève. Les signes graphiques qui l’entourent sont ceux de sa propre chambre, il les salue et les honore comme au premier jour, il a hâte d’aller en découvrir de nouveaux. On le retrouve dehors, un quart d’heure plus tard : il regarde une péniche qui s’appelle “péniche”. Cette tautologie le laisse pantois, il repense aux boîtes de sucre, celles avec écrit “sugar” dessus. Il tombe sur un copain et lui parle de ce souci : “ah si j’avais une péniche il faudrait que je l’appelle vélo”, dit-il avec un sourire. Il continue sa route, tombe sur ce panneau de chantier “piétons, passez en force”. Il le prend en photo. Il pense au blog Graphitivre comme à une consécration de bien des artistes anonymes, il se dit que là il en tient un bon. Cette photo sera ensuite diffusée, ou pas, peut-être sur Facebook : c’est pratique pour la diffusion et l’archivage, ça dialogue, ça cause, dans les commentaires. Reconnaître Cadere dans un balai rayé et Morris dans une boîte d’allumettes Aldi : l’érudition n’a pas de limite. Sons et signes graphiques se touchent quelque part mais il ne sait pas encore où, c’est pour ça qu’il continue. Il joue dans des groupes comme Veluxed, Petite Proie et Youssef Panda. Et là il retourne chercher du pain parce qu’en fait il a oublié et il se met Big Man de Plus Instruments dans les oreilles. On se demande s’il n’a pas choisi ce morceau pour le bel ensemble nominal qu’il nous propose.


Ecouter Big Man de Plus Instruments
Image issue de la collection de Rémi Blanes
Portrait publié dans le Buzz Pack 41 en janvier 2017 (Caen)
Ecouter le portrait lu, un montage sonore de Louise Ganot

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 aurélie guérinet

Thème par Anders Norén