aurélie guérinet

artiste autrice

Caroline Laguerre

Caroline Laguerre a fait ses études au Havre à l’Esadhar, et a beaucoup aimé se balader dans les rues de l’architecte Perret. Elle allait zoner au Volcan très souvent et aimait les colonies de mouettes indomptables. Avec la monnaie locale, le grain, elle achetait ses tomates et ses crayons. Et l’été, sur un coup de tête elle pouvait se rafraîchir les pieds dans la mer en sirotant une citronnade. C’est presque la Sicile on dirait mais en fait non. Elle a quand même inventé une religion pour son diplôme de cinquième année, et elle est partie vivre à Paris. Elle est artiste dessinatrice, elle travaille avec : des caddies, des cotillons et des t-shirts Baguépi. Elle façonne dans le quotidien des scènes comiques et grotesques avec habileté. Dans sa série A drawing a day, canalisée par ses inséparables jaune, bleu et rouge, on repère des logos de marques has been qui reviennent à la mode. Le short Fila qu’on avait pour le basket ou le pull Fruit of the Loom à capuche bleu, oui celui-là, possède, rien que par leur évocation, une tendre charge émotionnelle chez les natifs des années 80. Les dessiner, de manière brouillonne pour en faire des contrefaçons, c’est se réapproprier des signes avec lesquels on a beaucoup cohabité et qui sont partis dans les limbes du passé. C’est aussi désarmorcer toute dramaturgie : à l’arrière-plan, quelqu’un s’apprête à éteindre la lumière de la fête… on le voit à peine… c’est discret… et au premier plan, bim, le slip Sloggi nous balance sa dose de vanité de la vie. Boucle endiablée du tragique et du comique ! Sans compter que ce détail porté aux nues rivalise avec la célèbre feuille de vigne pudique. Caroline Laguerre crée des scènes absurdes et drôles, elle est celle qui enlève la languette sous le tableau de chasse au renard pour la pub Flamby, et qui part sur son vélo, suivie par le renard et le chien, son chat dans sa capuche, Veridis Quo de Daft Punk dans les oreilles.


Ecouter Veridis Quo de Daft Punk
Image de Caroline Laguerre
 Portrait publié dans le Buzz Pack 43 en mars 2017 (Caen)
Ecouter le portrait lu, un montage sonore de Louise Ganot

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 aurélie guérinet

Thème par Anders Norén